Pret in fine

Qu’est-ce qu’un pret in fine ?

Le pret in fine est un type de crédit immobilier. Et quelle que soit le crédit immobilier souscrit, il aura toujours pour rôle de financer l’acquisition d’un bien immobilier. Toutefois, selon le projet faisant l’objet d’un financement, le choix de la nature du prêt immobilier peut être judicieux. Comme par exemple pour le pret in fine dont le principe prédispose l’acquisition d’un bien immobilier locatif.

En choisissant de souscrire un pret in fine, l’emprunteur peut profiter de facilités de remboursement mais aussi d’un allègement conséquent de ses impôts.

Le prêt in fine est un prêt immobilier conçu pour les candidats à l’achat immobilier qui ont choisi de placer le logement financé à la location. S’il existe différents dispositifs de défiscalisation favorisant l’investissement locatif, le pret in fine offre à l’emprunteur d’effectuer encore un peu plus un allègement de sa fiscalité. Avec un remboursement d’intérêts plus élevés, il lui offre en effet l’opportunité de bénéficier d’une déduction d’impôts plus importante.

Le fonctionnement du pret in fine

En souscrivant un prêt in fine pour obtenir le financement de l’achat d’une maison ou d’un appartement, l’emprunteur profite d’un prêt ayant un remboursement en deux temps. A l’inverse d’un emprunteur classique qui, pendant toute la durée de remboursement du prêt, rembourse des mensualités se composant d’une partie de la somme empruntée mais aussi d’intérêts, l’emprunteur du prêt in fine ne doit rembourser des mensualités composées uniquement d’intérêts. Ce n’est qu’à la fin du crédit que la capital doit être intégralement remboursé à l’établissement prêteur en un seul versement.

Comment le remboursement est-il garanti ?

S’il n’est tenu de rembourser que les intérêts de son crédit immobilier à la banque, l’emprunteur doit cependant respecter une obligation spécifique à ce type de crédit immobilier. En effet, pour être certain de disposer du capital à rembourser, au terme du crédit, il doit impérativement approvisionner chaque mois un compte épargne tenu par la banque. Il peut par exemple s’agir d’un contrat d’assurance vie. L’épargne sera alimentée de façon progressive par l’emprunteur pour atteindre la somme prêtée initialement et constituera ainsi une garantie pour la banque d’être bien remboursée de l’intégralité du capital prêté au terme du crédit immobilier.

Les avantages du prêt in fine

En contractant un credit in fine au lieu d’un crédit immobilier classique, l’emprunteur a conscience de son obligation de rembourser chaque mois une somme d’intérêts plus importante. Et c’est justement le montant des intérêts payés mensuellement qui représente l’avantage majeur de ce type de crédit.

En effet, afin d’encourager les français à investir dans le locatif, le gouvernement a instauré des lois fiscales permettant à l’investisseur locatif de bénéficier d’une déduction des intérêts du prêt immobilier de ses revenus locatifs imposables. En payant des intérêts plus importants, l’emprunteur peut ainsi déduire de ses impôts un montant bien plus important que s’il avait souscrit un prêt immobilier classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>