Credit chomeur

Est-il possible d’obtenir un crédit chomeur ?

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d’obtenir un crédit quand on est chomeur. Nous vous expliquons tout sur le crédit pour chômeur afin de vous aider à emprunter et réaliser vos projets, même en étant chômeur. Consultez le guide du credit <<

Le microcrédit : une solution d’emprunt adaptée aux chômeurs

Le microcrédit est un petit crédit dont le capital emprunté peut varier de 500 à 3.000 euros, dont le remboursement s’effectue à court terme avec de faibles mensualités adaptées à la capacité budgétaire modeste du souscripteur.

Ce type de crédit s’adresse aux personnes qui ont perdu leur travail où étant à la recherche d’un emploi et n’ayant pas la possibilité d’accéder aux procédures de crédit en ligne classique, en raison de leur non solvabilité et du fait qu’ils ne disposent pas de revenus stables et constants (chômeur, intérim, personne âgée, invalide, allocataire…).

Credit chomeurLe microcrédit présente un taux d’intérêt particulièrement bas par rapport petit montant prêté ainsi qu’à la courte durée de remboursement. Il est cependant important de savoir qu’il ne s’agit aucunement d’une aide mais bien d’un crédit engageant l’emprunteur tout comme un crédit classique auprès d’une institution bancaire traditionnelle.

Cette solution de financement vise à permettre à la personne en situation de chômage de maintenir son rythme habituel dans le quotidien de sa vie. En fonction de l’étude personnalisée du dossier du candidat chomeur, des associations spécialisées tel que l’ADIE, la France initiative, la France active ou encore la Croix-Rouge réussissent à venir aider des personnes n’ayant pas de salaire fixe et à effectuer le financement d’un nombre important de demandeurs d’emploi désirant lancer leur propre entreprise, poursuivre leurs études ou formation, améliorer leur logement, acheter de l’équipement, bénéficier de soins médicaux, passer le permis de conduire…

Le microcrédit chomeur en France

Désormais, en France, le microcrédit se veut bien plus répandu du fait de la croissance du nombre d’organismes de crédit s’étant engagés dans l’octroi de ce type de crédit, en faveur des personnes habituellement exclues du crédit bancaire classique.

Une personne en interdit bancaire ou rencontrant des difficultés financières suite à une éventuelle perte d’emploi peut aujourd’hui accéder à l’emprunt en dehors des organismes financiers demandant systématiquement des garanties de paiement et de solvabilité.

Les chômeurs peuvent maintenant obtenir des fonds pour lancer leur petite entreprise et avoir à nouveau une activité professionnelle convenable en recourant à l’une des institutions suivantes :

L’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Économique) :

Il s’agit d’un organisme aidant les particuliers à s’insérer dans le marché du travail avec la concrétisation de petits projets financés par le microcrédit. Il les accompagne notamment dans la mise en place d’une micro-entreprise, la commercialisation de produits et/ou services et le développement d’un réseau clientèle, cela dans l’objectif de faire face à la croissance du chômage et du travail précaire en France. L’ADIE accompagne également les jeunes entrepreneurs ayant récemment créé leur propre activité et ayant besoin d’aide ainsi que de soutien financier.

La Croix Rouge :

Afin de lutter contre l’exclusion bancaire, la Croix Rouge vient en aide aux personnes ayant un réel besoin de prêt et se retrouvant exclues d’une procédure classique de prêt personnel, du fait qu’elles ne disposent pas de revenus fixes. Cet organisme peut accorder un montant variant de 300 à 3.000 euros, à un taux d’emprunt d’environ 4% et à petites mensualités s’étalant sur une durée allant de 6 à 36 mois. Tout particulier interdit bancaire, financièrement fragile, dépourvu de revenus solides et stables peut ainsi obtenir le financement, dans de bonnes conditions, du déclenchement de leur micro-projet.

La France Initiative :

La France Initiative est un association visant à financer et accompagner les créateurs d’emplois en France. Elle assure la prise en charge de l’investissement et de l’aide à l’évolution de tout projet des personnes qui souhaitent lancer leur projets mais n’ayant pas les fonds nécessaires. Ce réseau travaille avec des bénévoles et des entrepreneurs.

Ces institutions, ainsi que d’autres, ont la possibilité d’accorder des financements plutôt avantageux à tout ménage dans le besoin, et contribuent à améliorer leur quotidien.

Les conditions d’obtention du micro crédit chomeur

Le microcrédit constitue une dette que le détenteur est tenu de rembourser. Disposant ou non d’un minimum de ressources, le particulier sans travail ni accès au crédit classique est la personne la plus ciblée par ce type de crédit dans l’objectif de leur permettre de s’insérer dans la vie professionnelle courante. La condition principale est que le bénéficiaire soit motivé pour accroître les possibilités de réussite du projet qu’il envisage et de prouver à l’institution prêteuse de la performance de son entreprise.

Ainsi, que vous soyez un demandeur d’emploi, un travailleur en CDD ou en intérim, ou encore un allocataire aux revenus irréguliers, vous pouvez prétendre au microcrédit pour garantir votre autonomie financière.

L’octroi du microcrédit dépend de la capacité pour l’emprunteur à rembourser mensuellement l’emprunt, et ne doit aucunement venir aggraver sa situation financière et qu’il se retrouve en situation de surendettement. Enfin, un projet pertinent et rentable seront un élément clé dans la décision de prestation de crédit.

Comment faire pour obtenir un microcrédit quand on est chomeur

Un chomeur ne pouvant pas contracter de prets auprès des établissements bancaires et souhaitant bénéficier de petits crédits aux taux d’emprunt modérés est pris en charge par des sociétés de financement et d’accompagnement spécialisés. Ils ont pour objectif de relancer les chômeurs dans le monde du travail en leur octroyant un microcrédit. Afin d’accéder à ce service de crédit sans garantie ni frais supplémentaire (frais de dossier et assurance), le chômeur est tenu de déposer son dossier de demande de crédit auprès de l’association départementale étant la plus proche de son lieu d’habitation et d’obtenir un rendez-vous. Un conseiller étudiera alors sa situation financière, sa capacité de paiement, ses charges afin d’opter pour la meilleure solution dans son cas. Avec un projet bien ficelé et un accompagnement de l’institution choisie, vous pourrez faire face à votre situation difficile et éviter tout crédit irréfléchi, voire toute arnaque au prêt ciblant les individus en situation financière déséquilibrée.

Un microcrédit souscrit auprès de l’une de ces associations présente l’avantage d’offrir au bénéficiaire une aide personnalisés depuis l’octroi du crédit jusqu’au terme du remboursement des mensualités.

Lancer son entreprise et contracter un prêt personnel quand on est chômeur se veut être particulièrement difficile pour une personne sans travail et donc ne pouvant justifier de sa solvabilité, mais également pour l’établissement prêteur devant prêter de l’argent à un débiteur « à risque ». Toutefois, avec le microcrédit, qui a commencé à se développer en France, il est aujourd’hui possible aux chômeurs d’obtenir des fonds auprès des associations spécialisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>